Chadorla, qu’est-ce que cela signifie ?

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. Chadorla, qu’est-ce que cela signifie ?

Chanadorjé, Vajrapani (en sanskrit), à droite

CHADORLA

Sous la protection du Bodhisattva ChanaDorjé

Chadorla est le nom civil de Khenpo Trinley Gyaltsen. Nous avons appelé le centre ainsi car ce nom est un symbole fort et une protection.

D’abord, l’histoire même de Khenpo Trinley et de son nom. Bébé, Khenpola a été malade. Sa mère ne sachant que faire pour le soigner décida de descendre au temple et de mettre son fils sous la protection de Chanadorjé, ce protecteur de Bouddha. Khenpola guérit et sa mère l’appela alors Chadorla, contraction de Chana Dorjé, à laquelle s’ajoute un « la » en fin pour marquer le respect, le sacré.

Chanadorjé apparaît dès le 2e siècle comme doué d’une grande force et comme protecteur du Bouddha. Il tient en main un vajra qui représente le  moyen efficace qui détruit l’ignorance.

Dans certains enseignements bouddhistes, il est mentionné les 3 qualités pures de l’esprit sous l’angle des 3 grands Bodhisattvas, Bouddhas avant qu’ils n’atteignent l’éveil, selon les uns, Etres proches de l’éveil absolu se consacrant à l’éveil de tous les êtres, selon les autres  :
– la connaissance ou sagesse primordiale représentée par le Bodhisattva Jampelyang (Manjushri en sanskrit),
– l’amour et la compassion, avec des intentions altruistes, représenté par le Bodhisattva Tchenrezi (Avalokiteshvara en sanskrit),
– la mise en action, la puissance de mettre en oeuvre les moyens habiles, représentée par le Bodhisattva Chanadorjé (Vajrapani en sanskrit).
Ces 3 qualités fondamentales sont à la base même de l’activité éveillée des Bouddhas dans le monde : sagesse, compassion et pouvoir de mettre en action ces 2 premières qualités, pour le bien de tous les êtres.

Voilà pourquoi le centre se nomme Chadorla. Puisse-t-il apporter la sagesse et la paix à tous ceux qui passent la porte.

Menu